Le crédo du projet SUNCEPT est de concevoir puis de fabriquer une voiture solaire 2 places. Etant donné que ce concept tire son énergie uniquement des rayons du Soleil, elle devra être optimisée sur de nombreux aspects techniques. L’énergie dont elle disposera dépendra directement de la surface de captation des  cellules photovoltaïques. D’autre part, son accélération et sa vitesse dépendront de ses moteurs et de sa masse qui, cette dernière, est liée à son volume, dépendant directement de sa surface. Par conséquent, un juste équilibre entre sa masse et sa surface doit être trouvé pour que le concept puisse rouler à une vitesse digne d’une voiture.

Ainsi la forme de la voiture SUNCEPT doit être optimisée pour capter au mieux l’énergie solaire. D’autre part, qui dit voiture, dit déplacement et donc forces de frottement. La forme de SUNCEPT doit être la plus aérodynamique possible pour réduire ces forces de frottement et conserver l'adhérence lorsque SUNCEPT prendra de la vitesse. Combiner aérodynamisme et surface de captation de l’énergie solaire est un réel défi technologique.

Le modèle présenté sur le site est amené à être modifié pour éviter les turbulences à l’arrière du véhicule + sur les côtés.

Les cellules recouvriront la plupart des surfaces horizontales de la carrosserie. La surface cumulée photovoltaïque devra être supérieure à 6 m2. La surface située sur la planche de bord sous le pare-brise avant pourra être recouverte également de cellules photovoltaïques.

Les roues arrières de SUNCEPT seront des moteur-roues pour des raisons d’efficacité de transmission.

Le cockpit de SUNCEPT disposera d’un dock pour accueillir une tablette tactile, celle-ci sera placée judicieusement dans le champ de vision du pilote. Cette tablette fera office de clé de contact par le biais de la reconnaissance d'empreinte digitale et intégrera l’ordinateur de bord de SUNCEPT (application SUNCEPT drive installée auparavant sur la tablette).  Toutes les informations vitales du véhicule seront affichées sur la tablette telles que la vitesse, la capacité instantanée des batteries, leur taux de charges, … L’utilisateur pourra interagir avec la tablette pour contrôler le véhicule, tel que le mode de conduite, la ventilation, la radio,  …

Le châssis sera en tubes de bambou. Ces tubes seront reliés entre eux par des nœuds en acier fabriqués par imprimante 3D.

Une carrosserie en fibre de carbone recouvrira ce châssis. 

Les phares de position utiliseront la bioluminescence, les autres phares seront en LED.

Les panneaux solaires seront composés de cellules photovoltaïques by-pass flexibles à très haut rendement (la technologie by-pass évite de faire chuter le rendement de toutes les cellules à cause d’une seule cellule non éclairée). Les cellules seront connectées à un MPPT (Maximum Power Point Tracker) dispositif qui calcule en temps réel le meilleur couple tension-intensité à appliquer aux cellules et batteries.

Les roues présenteront des jantes pleines pour éviter que l’air s’engouffre dans les roues afin de réduire les turbulences. Les pneus seront des pneus Michelin 145 70 R17, ceux de la Renault Eolab. Lors d’un freinage brutal, les jantes pourront s’entrouvrir pour laisser l’air s’engouffrer dans les roues et ainsi créer un aérofrein.

SUNCEPT disposera également de deux systèmes de récupération d’énergie : l’un récupérera l’énergie cinétique lorsque le pilote souhaite réduire la vitesse (freinage doux), l’autre récupérera l’énergie cinétique des suspensions des 4 roues.

La technologie des batteries sera en Lithium-Air car elle présente une meilleure énergie massique que la technologie Lithium-Ion.

Les batteries seront rechargées par les cellules photovoltaïques via le MPPT et les 2 systèmes de récupération d’énergie.

Les 2 moteurs seront directement reliés aux batteries (et non connectés aux panneaux pour éviter les effets de baisse de puissance lors du passage d’un nuage par exemple).

SUNCEPT devra être autosuffisante en énergie mais aussi générateur d’énergie : elle disposera d’une prise 230V sur laquelle on pourra brancher un appareil dont la puissance correspond aux 2 moteur-roues de SUNCEPT. L’idée est d’utiliser l’énergie des batteries quand le véhicule est immobilisé.